Emile Naoumoff, Piano


Technicien concert Cyril Mordant


SALLE GAVEAU - 22 janvier 2020 - 20h30

Émile Naoumoff est pianiste et compositeur. Son jeu si particulier en témoigne, avec une manière unique d'éclairer les oeuvres "de l'intérieur". Le programme qu'il nous propose à cet égard est particulièrement excitant.

Emile Naoumoff est né à Sofia dans une famille de musiciens. À huit ans, il est auditionné à Paris par Nadia Boulanger. Il deviendra son dernier élève, de 1970 à son décès en 1979. C'est grâce à Nadia Boulanger qu'il aura l'occasion de rencontrer et de travailler avec Clifford Curzon, Igor Markevitch, Gaby et Robert Casadesus, Nikita Magaloff, Jean Françaix, Leonard Bernstein. En 1971, il n'a que neuf ans quand il écrit son premier concerto pour piano et cordes, qui fut donné en concert en 1972 sous la direction deYehudi Menuhin.

Il a treize ans lorsqu'il entre au CNSMP en 1975. Il y suit les cours de piano de Lélia Gousseau et étudie la musique de chambre avec Geneviève Joy-Dutilleux. En 1978, il obtient ses premiers prix à l'unanimité avec les félicitations du jury. Il suit également les cours de Pierre Dervaux à l’École normale de musique de Paris et obtient également plusieurs prix, dont la médaille de la Ville de Paris et le prix de composition de l'Académie des Beaux-Arts.

Adolescent, il joue à la Philharmonie de Berlin, plus tard il est invité au Musikverein de Vienne, au Concertgebouw d'Amsterdam, au Théâtre des Champs-Élysées et dans toute l'Europe. Depuis de longues années, il poursuit une carrière internationale, donnant régulièrement des récitals dans le monde entier et participant à de très nombreux festivals. Ses œuvres sont éditées par Schott (Mayence). Par ailleurs, il a dirigé une collection d'éditions critiques chez Van de Velde (Paris).

Émile Naoumoff est aujourd’hui professeur titulaire à l'Université d'Indiana à Bloomington.

Jean-Philippe Collard


D 261 STEINWAY

Théâtre des Champs Élysées- 17 janvier 2020 - 20h

Chopin Préludes op. 28
Fauré Ballade op. 19
Granados Los requiebros, Coloquio en la reja, El fandango de candil, extraits des Goyescas

C’est sans doute le pianiste français qui détient le record des concerts au Théâtre des Champs-Elysées. En parallèle à la sortie d’un livre de souvenirs et de réflexions, il y est enfin de retour avec le répertoire qu’il a récemment livré au disque – Chopin et Granados – et Fauré dont il est depuis toujours un interprète de référence. Des retrouvailles qui seront très émouvantes avec un pian